La génèse

La génèse :

Je suis Frédérick GRANDIN, acteur depuis 1984 de la construction neuve et de la rénovation de bâtiments de toutes natures,

J’ai exercé lors de mes vies professionnelles, les métiers du batiment pour des entreprises générales, pour des bureaux d’études et pour de la maitrise d’ouvrage privée comme publique. Et je continue à le faire avec passion.

Pour nous aider à protéger notre planète, je vous emmène dans le quartier où j’habite. Il est situé à Lille au début de cette rue où se trouvent l’Evéché, le Petrouchka et la Banque de France… Vous voyez laquelle? C’est la rue Royale. Elle démarre place Saint André au milieu de mon quartier.

J’ai eu une vision en regardant par ma fenêtre les jardins et les immeubles de mes voisins: Comment puis-je rénover ma maison, coment puis-je intelligemment mettre mon savoir faire au profit de mes voisins, et bénéficier pour mon propre compte de leurs apports par la mise en commun de nos besoins et des moyens pour y parvenir.

J’ai parlé de cette vision en mai 2013 à un premier de mes voisins. Elle ne l’a pas choqué. Au fil de notre conversation j’ai répondu facilement à ses questions. Ainsi je l’avais interpelé, et alors nous avons convenu de nous revoir quand il aurait réfléchi à comment nous associer après avoir parlé de cela à ses amis, mes voisins.

Ainsi, après 3 mois de définition collective, avec un petit groupe de voisins que je n’avais même jamais vus auparavant, est née en Décembre 2013 l’association du Collectif de la Porte d’Ypres. Nous en avons écrit les statuts, j’en suis le Président.

Depuis, les premières étapes de nos transitions en commun ont été franchies

Nous avons commencé par le commencement:

des audits énergétiques subventionnés par la Ville pour les maisons individuelles ont été menés,

des conseils syndicaux de copropriété ont adhéré au collectif, 

Nous avons aussi, dans cette première période, pu informer puis fédérer 10% des propriétaires de notre quartier de 130 lots individuels et en copropriété,

Nous avons ainsi, avec fierté, pu écrire, pour quelques uns d’entre nous, les premières lignes de la programmation de nos transitions individuelles comme collectives, tout comme celle de ma maison d’ailleurs.

Pour ceux qui sont encore dans l’association, nous continuons d’avancer, à leur vitesse.

Le CPY a élargi ses interventions pour représenter les habitants du quartier auprès des collectivités et faire connaitre leurs initiatives et leurs besoins.

Le collectif de la porte d’Ypres fut jusque début 2016 le prototype de l’offre de service de Dinamove. Il en fallait bien un, nous l’avons fait.

Depuis lors, nous souhaitons que cette démarche ne reste pas dans le périmètre de nos rues, mais bien qu’elle se fasse également ailleurs, chez vous, par vous et avec vos voisins, si vous voulez bien vous y mettre aussi, et permettre à Dinamove de vous accompagner 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *