Les valeurs de Dinamove

DINAMOVER, c’est aussi accéder à ses 9 valeurs fondatrices

Charte d’éléments d’adhésion aux valeurs du collectif animé par DINAMOVE 

1 – Aspects patrimoniaux

IndividuelleCopropriétéCollectif de quartier
Agir sur la pérennisation et la valorisation du bien par la création et la mise en avant de la valeur verteAméliorer l’esthétique et les aspects pratiques des parties communes de l’immeubleApporter aux autres et partager l’expérience avec les voisins
Amélioration notable et quantifiable du classement DPE (Diagnostique de Performance Energétique) du bien, et CO2 (carbone) de son utilisationAugmenter le confort des parties communes de l’immeubleApporter une valeur ajoutée au bien par les apports du collectif et de ses activités communes générées
Embellir et soigner l’esthétique , le confort du bien,Utiliser le potentiel PLU de l’immeuble pour l’agrandir et tirer profit des ventes pour la rénovation des communsApporter aux quartiers et aux ouvrages les composant, individuellement, de nouvelles identités individuelles dans le respect de l’historique esthétique d’ensemble du quartier
Agrandir le bien, l’approprier au vieillissement, l’approprier à un nouvel usage en fonction du nombre de ses occupantsApporter une valeur ajoutée au bien individuel par les apports des parties communes au bien individuelApporter une valeur ajoutée au bien individuel par les apports des installations collectives du quartier
Cette liste n’est pas exhaustive, nous la compléterons ensemble

2 – Aspects confort de vie, de travail, de santé

IndividuelleCopropriétéCollectif de quartier
Rendre votre logement, votre lieu, votre outil de travail, plus fonctionnel et/ou confortableDonner aux parties communes de nouveaux usages pour la vie collectiveUtiliser des zones parties communes comme des zones collectives allouées au collectif de quartier
Agrandir la surface habitable, augmenter ou modifier le nombre de pièces, Apporter une valeur ajoutée aux parties communesApporter une valeur ajoutée au quartier par son intérêt social,
Améliorer les conforts phoniques, thermiques,Apporter aux autres et partager l’expérience avec les voisinsApporter et partager l’expérience aux autres quartiers
Régler les problèmes d’humidité, de salubrité,Etre un élément vivant du quartier et de sa vie sociale
Adapter le logement au vieillissement voire à la dépendanceAdapter les parties communes au vieillissement voire à la dépendanceAnimer la vie des personnes agées, adapter leur logement trop grand à la colocation, à la diminution de leurs charges
Veiller à votre santé et à celle de votre entourage en utilisant des produits non polluants l’air intérieur, (Re) Créer le lien social(Re) Créer le lien social
Cette liste n’est pas exhaustive, nous la compléterons ensemble

3 – Aspects révélation, activation, partage et gestion des projets

IndividuelleCopropriétéCollectif de quartier
Exprimer mes besoins, mes envies, mes contraintes et toujours maitriser les actions engagées sur mon bienEntendre les besoins, les envies, les contraintes du conseil syndicalCréer le collectif de quartier
Analyser et permettre à chacune des parties de décider de ses engagements économiques, partager et diluer les contraintes, engager les travaux, les surveiller, les réceptionner ensembleAu delà des actions individuelles, être source de proposition pour ouvrir en grand le champs des possibles pour toutes natures de projets, faire sienne les actions menées sur leurs biens par ses voisinsProposer le mixte des possibles issu des communs et l’adapter pour tout ou partie aux besoins, envies et contraintes de chacune des parties
Accompagnement aux projets, aux travaux, à leur réception et au suivi post-travaux. Accompagner le changement, surmonter les obstacles et les transformer en opportunités Gérer les installations mutualisées, veiller à leur bonne exploitation et continuer à faire évoluer favorablement leurs impacts

Permettre au quartier et aux ouvrages qui le composent, aux acteurs qui le font vivre et l’occupent de devenir, grâce à la mise en oeuvre de leurs actions collectives, les parties prenantes des
smart-cyties
Cette liste n’est pas exhaustive, nous la compléterons ensemble

4 – Aspects économiques

IndividuelleCopropriétéCollectif de quartier
Adapter le logement à la colocation, à la sous locationProfiter de la vente des biens construits neufs par surélévation, par l’optimisation du PLU, pour financer la rénovation des communs.Bénéficier de l’entraînement des 3 spirales vertueuses des impacts des actions sur le bien individuel, grâce aux apport des parties communes des immeubles collectifs, et des installations d’ENR mutualisées à l’echelle du quartier,
Adapter le logement au vieillissement pour le maintien à domicileAdapter les parties communes  au vieillissement pour le maintien à domicileProposer le mixte des possibles issu des communs et l’adapter pour tout ou partie aux besoins, envies et contraintes de chacune des parties
Diminution des charges énergétiques  individuelles par l’apport des communsApport des parties communes à la diminution des charges énergétiques individuellesApport des ENR collectives à la diminution des charges énergétiques collectives comme individuelles
Maitriser par l’autonomie locale la silver économieAcheter mieuxAmélioration de la performance économique à l’échelle du quartier
Sortir de la spirale engagée vers la précarité énergétique, Simplifier l’accès aux subventions, aux aides publiques, aux incitations fiscales et bénéficier de l’attractivité de celles-ci pour enclencher la décision de faire par l’effet de levierBénéficier des effets de masse de la mutualisation des moyens financiers
Cette liste n’est pas exhaustive, nous la compléterons ensemble

5 – Aspects facilitation de moyens

IndividuelleCopropriétéCollectif de quartier
Accompagnement individuelAccompagnement collectifAccompagnement associatif
Bénéficier dans le projet individuel de l’expérience des voisinsApporter et partager l’expérience avec les voisins de la copropriété Apporter et partager l’expérience avec les voisins du quartier, des copropriétés des immeubles individuels
Dinamove et BeeTRI permettent d’élaborer, de partager et d’engager un Plan de Progrès Perpétuel Partagé attaché aux biens que sont les immeubles dans leur quartier, indépendant à long terme des aléas de fluctuation de leurs occupantsMise en oeuvre de l’intelligence collective des voisins de quartier, pour eux mêmes comme pour les non sachants pour mutualiser les besoins de chacun et les moyens d’y parvenir durablement à moindre coût partagé.Dinamove est porteur de la Co-constructioon de l’outil associatif du quartier sur la base d’une proposition de ligne conductrice partagée.
Interlocuteur unique sur le quartier, faiseur de liens, DINAMOVE permet, par la plateforme BeeTRI, de mutualiser les actions en silos et d’engager le dialogue constructif, gagnant-gagnant, entre les parties engagées dans l’association de quartier.BeeTRI permet le travail par le lien entre les utilisateurs bénéficiaires, en partenariat avec le système d’acteurs que sont les prescripteurs, les bénéfiiciaires, les intervenants.ires
Mise en place de l’outil BeeTRI  pour, à partir des questionnaires individuels,  générer, gérer, identifier et planifier les taches des projets individuels des lots, des collectifs de copropriétés, et des associations de quartiers, utiliser le BIM pour l’industrialisation de la rénovation, créer les carnets d’identité et d’entretien des immeubles (plans, notices matériels, contrats d’entretien, contrats de syndics…) BeeTRI c’est l’outil commun de votre transition, vous êtes les abeilles (Bee) de la Troisième Révolution Industrielle
Cette liste n’est pas exhaustive, nous la compléterons ensemble

6 – Aspects techniques

IndividuelleCopropriétéCollectif de quartier
Amplifier et faciliter l’accès aux techniques de rénovation durables, Apporter et partager l’expérience avec les voisins du quartier, des copropriétés des immeubles individuelsApporter et partager l’expérience avec les voisins du quartier, des copropriétés des immeubles individuels
Bénéficier dans le projet individuel des effets de masse de la mutualisation des moyens d’études, de travaux, Générer par les parties communes des bienfaits aux parties privatives, comme par la mise en commun de celles ci aux installations mutualisées du quartierDévelopper, créer,  réaliser, diffuser vers les parties privatives et exploiter les  installations d’ ENR mutualisées du quartier
Mieux chauffer votre logement, améliorer son isolation thermique et acoustique durablement,Amélioration de la performance technique et esthétique des immeubles du quartierA pathologie similaire mettre au point un ensemble de solutions industrielle reproductibles, durables et financièrement accessibles à tous par des règles de répartition des dépenses dans la durée adaptées aux moyens financiers de chacun
Accompagner à l’autoréhabilitation des travaux non subventionnablesMettre les parties communes en conformité avec la loi de transition énergétique,Aider à réparer suite à un accident ou à une catastrophe naturelle, un quartier pour engager son devenir résilient
Restituer l’adéquation du bien avec les attendus du marché de l’immobilier en terme de transaction comme de location.Accompagner et agrémenter la vie des personnes en situation de vieillissement, voire de dépendance
Appliquer au bien la règlementation technique et sanitaire, mettre le bien en conformité avec la loi,Adapter les parties communes au vieillissement, voire à la dépendance
Cette liste n’est pas exhaustive, nous la compléterons ensemble

7 – Aspects écologiques

Tendre vers l’immeuble passif, voire positif grâce aux ENR mutualisées à l’échelle du quartier, 
Mettre en place un nouveau modèle de copropriété énergétique pour l’autoconsommation des installations de production, de stockage et de distribution d’Energies Naturelles Renouvelables (ENR) mutualisées à l’échelle du quartier
Utilisation de l’aérologie, de l’ensoleillement, de la géologie du site pour construire une «chaîne énergétique naturelle renouvelable»
Anticiper la législation (taxe carbone) pour entamer dès à présent une transition et une rénovation durable vers le bâtiment responsable, 
Etablir des choix d’écomatériaux et les mettre à disposition de tous pour massifier les commandes
Amélioration de la performance environnementale à l’échelle du quartier
Planter et entretenir des arbres et des arbustes fruitiers sur les espaces verts communs ou publics du quartier pour en tirer collectivement les fruits
Acter pour mettre en oeuvre la diminution des gaz à effet de serre, de l’empreinte carbone,
Se donner les moyens d’agir sur les parties communes pour les biens individuels et le bien commun du quartier
Utiliser une source d’énergie plus propre par la mise en place d’énergies renouvelables collectives en suivant le parcours du chemin vers l’autonomie énergétique locale par le réseau énergétique intelligent de la ville résiliante et auto suffisante
Agir en faveur de l’environnement, contre le réchauffement, 
Cette liste n’est pas exhaustive, nous la compléterons ensemble

8 – Aspects déplacements doux

Partage des moyens de transport individuels existants voiture et/ou vélo
Etablissement et organisation du co-voiturage local pour les besoins courants
Intégration du véhicule personnel à la flotte de véhicules partagés du quartier
Mise en place de bornes de recharge véhicules électriques alimentées par les ENR
Courses pour les personnes âgées ou dépendantes
Cette liste n’est pas exhaustive, nous la compléterons ensemble

9 – Aspects sociaux

Créer, animer et participer à la vie sociale du quartier
Recréer le lien social au sein des copropriétés et du quartier au delà de celui issu des fonctions classiques du conseil syndical ou de la mairie de quartier
Etre le catalyseur du lien social entre les voisins, entre les quartiers, entre les villes et villages
Sortir de l’isolement
Co-construction de l’association et de son exploitation par l’expression des besoins puis la mise en oeuvre des moyens
La prise en compte des générations futures dans la réflexion sur le bien-être au présent, essentielle pour bien cadrer l’objectif sur le bien-être de tous aujourd’hui et demain 
Implication directe des habitants volontaires comme acteurs du faire ensemble la transition énergétique de leur quartier
Oser dire, transparence, écoute, bienveillance, confrontation..
Bénéficier de l’assistance et de la cohésion du groupe des voisins face à la nécessité , le besoin de faire les travaux, 
Partage des risques à l’engagement dans les travaux de rénovation,
Relations transversales et horizontales
Création de la cohésion sociale du quartier
Création et/ou développement de la démocratie participative par le dialogue engagé au sein du quartier, comme avec la municipalité, la métropole, le département et la région
Création des liens sociaux et inter-générationnels,
Cette liste n’est pas exhaustive, nous la compléterons ensemble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *